SALON DES MAKERS
Création de jeux vidéo amateurs
S'inscrire - Se connecter
Accueil - Forums - Articles et tutoriels - Ressources - Les jeux - Rechercher - Aide
Y a-t-il des philosophes dans l'salon ?
Aller à la page: <  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Salon des makers Index du Forum -> DÉTENTE ET DISCUSSIONS -> Autres discussions -> Divers
Auteur Message
Dyron
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2007
Messages: 463
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Sam 15 Mar - 15:26 (2008)    Sujet du message: Y a-t-il des philosophes dans l'salon ? Répondre en citant

Ma foi, tu n'as pas tort du tout. J'y suis allé même très fort.
Certes, ils devaient travailler pour obtenir l'argent.
Mais, les travaux les plus physique étaient-ils laissés aux pauvres villageois ?
Pas vraiment. La société Antique reposait tout de même sur l'esclavage.
Les travaux les plus physiques étaient accomplis par les criminels, prisonniers de guerre devenus esclaves.
Un fils d'esclave devient esclave. Travaillaient-ils vraiment autant que ça pour tout se procurer ?
Le système d'employeur existait déjà. L'esclave travaille. Le Maître lui offre gîte et couvert en échange de l'argent
qu'il récolte par ce même travail (signalons en passant que les esclaves de l'Antiquité ne sont aps traités de la même manière que les Noirs en Amérique du Sud)

Le travail est nécéssairement aliénant ou est-il devenu aliènant ?

Je pense que le travail, d'abord nécéssaire à la survie, est ensuite devenu un moyen de gagner de l'argent.
Avec le développement des civilisations, c'est la fin du troc, le début des ventes, des achats. Survivre n'est plus suffisant pour l'homme,
il doit maintenant devenir riche.
Et là, aucun moyen n'est épargné. La loi de la jungle, le loi du plus fort.
Le plus civilisé, la plus bardé de diplômes est le plus fort. Il domine les classes moins éduquées, elles lui sont soumises.
Le travail est devenu aliènant. Un ouvrier formaté, soumis, obéissant, est toujours plus efficace qu'un ouvrier qui pense, réfléchit,
se questionne sur lui même et sa situation.
Un exemple pour le démontrer ? retour à la révolution industrielle, au travail à la chaîne !
Parlons de Henry Ford, d'Adam Smith, qui ont écrit des textes sur la manière d'obtenir le plus haut rendement avec les ouvriers.
Dans ces textes, avant que tout ne soit mis en oeuvre, les futurs ouvriers ne sont déjà plus de véritables hommes.

Penser à un moyen de rentabiliser le travail des autres est-il un vrai travail ?
(retour vers la prob.)
_________________
no sms
MSN
Publicité






MessagePosté le: Sam 15 Mar - 15:26 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
no sms
ASHKA
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2008
Messages: 75
Sexe: Masculin
Localisation: - !! Je suis le " LOGOS " donc je suis omnipresent !!

MessagePosté le: Sam 15 Mar - 16:34 (2008)    Sujet du message: Y a-t-il des philosophes dans l'salon ? Répondre en citant

Concernant la premiere partie :
Soit pour toi l'antiquité commence tres tôt, soit tu crois que la civisation est apparu du jour au lendemain !!
Il y a quelque chose avant l'antiquité ...
Les archéologues estime que la ville de Jericho existe depuis 9000 avant l'autre ...
6000 ans toujours avant, l'anatolie aurait connu des villes de plus de 5000 habitants.
L'agriculture ( donc la domestication vegetale si on peux dire ) date d'environ 15000 avant Tu-sais-qui.
Je crois donc que l'humanité a travaillé un peu avant l'antiquité.
( Mais bon, je sort du sujet là ... )

Deuxieme partie :
En fait, je crois que tu aurai dire un truc du genre :
Le travail n'est pas alienant s'il est libre !!
Ce qui le rend alienant, c'est le fait qu'il depend de caracteres exterieure à notre volonté.
( La société, la réalité du monde, ... )
Aussi elevé qu'il soit dans la société, l'homme est toujours esclave.
Le maitre est tout autre, c'est vrai mais il y en a toujours un.
Dans la société, l'homme est interdependant vis-à-vis des autres, donc esclave.
En dehors, il est son propre maitre.
C'est donc la non-propriété des moyens de production qui rend le travail alienant.
( Bon, je m'arrete là sur ce point, je derive encore ... )

Retour au sujet :
Si on defini le travail comme l'activité de création de moyen de subsistance, oui, il s'agit d'un travail car on collabore à l'effort.
Si avant on produisé X avec Y et qu'apres on produit X + 2 avec Y, l'effort est non negligable !!
Tout depend si tu parle de rentabilité comme produire plus avec autant ou moins chere.
( Là, je serais tenté de partir dans la pur theorie Marxiste de la plus-value capitaliste mais je crois que c'est pas trop ce que tu attends ... )
Enfin, je crois que ça suffira pour l'instant ...

ASHKA
no sms
vocal666
Conseiller Game design, Scénario, Musique
Conseiller Game design, Scénario, Musique

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2007
Messages: 596
Sexe: Masculin
Localisation: Rimouski

MessagePosté le: Ven 8 Jan - 04:20 (2010)    Sujet du message: Y a-t-il des philosophes dans l'salon ? Répondre en citant

" Il n'y a ni bien, il n'y a ni mal...Il n'y a juste que le pouvoir ! "

..Le maître...

" Si une chanson te transperce l'âme, alors pourquoi qu'une
émotion aussi pure que l'innocence, te laisse sans voix ? "

...Mon esprit confus...
_________________
La Mort Des Âmes Épisode I

Mais la mort survenue à moi, lorsque mon véhicule corporel rejoignit les laves de sang.
Je cédai misérablement, sous l’emprise d’un absolu chaos et mon essence divine retourna
dans les méandres abyssaux de cette planète engloutie.
no sms
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:40 (2017)    Sujet du message: Y a-t-il des philosophes dans l'salon ?

no sms
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Salon des makers Index du Forum -> DÉTENTE ET DISCUSSIONS -> Autres discussions -> Divers
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  

Topherysation L'annuaire des sites web de qualité Partenaires